Foret transparente.png

Pas d'éoliennes dans la forêt de Taillard,
au col de la Charousse
dans la vallée de la Vocance

Impliquons-nous aujourd'hui

 
 

Nos actions

Après avoir posé une quinzaine d'affiches à Vanosc (près du cimetière, pour la Toussaint) et dans la forêt sur les chemins les plus fréquentés par les promeneurs, nous prévoyons pour janvier 2021 une campagne d'affichage chez les commerçants de la vallée de la Vocance, ainsi que des distributions de tracts sur les marchés.

C’est le rendez-vous essentiel : à ce moment-là, il nous faudra aller en mairie donner notre avis.

Une mobilisation massive est nécessaire (quoique non suffisante) pour obtenir que le Préfet donne un avis défavorable au projet.

C’est ainsi que l’Association pour la Préservation des Paysages Exceptionnels du Mézenc a obtenu le rejet d’un projet éolien sur le Mézenc en septembre 2018 (512 avis défavorables sur 586 exprimés).

Nous avons entamé une campagne de courriers en direction des élus et hauts fonctionnaires de la région, et nous avons présenté nos arguments au maire de Vanosc, Dominique Mazingarbe.
Le conseil municipal de Vanosc est actuellement en cours de réflexion sur le projet éolien de la commune, considérant que ce dossier, contrairement aux voeux de la précédente équipe, n'est pas clos.

Convaincre les élus

S'exprimer lors de l'enquête publique

Informer les usagers

 
 

Préservons Vanosc!
Pourquoi?

L’installation d’une trentaine d’éoliennes de 150 à 200m de haut est en discussion sur les communes de Vanosc, Burdignes-St Sauveur en Rue et Riotord.

On nous présente les éoliennes comme une solution écologique, mais c'est faux : leur rendement est faible, leur impact sur l'environnement désastreux, et elles font surtout la fortune d'entreprises et de fonds de pension internationaux. D’autres énergies plus adaptées à notre région existent déjà, développons-les : le bois-énergie, le photovoltaïque et la méthanisation.

Ce que nous avons à perdre

  • Nos ressources en eau

    • L’implantation peut les tarir, les détourner

    • La moindre fuite d’huile (plus de 600 litres/éolienne) ou de liquide de refroidissement (glycol) peut les polluer

  • Notre qualité de vie

    • Le bruit des machines, les infrasons aux conséquences toxiques pour toute vie animale et humaine

    • La pollution visuelle le jour et les clignotants rouges la nuit

  • La biodiversité

    • Habitat des animaux morcelé par le mitage de la forêt

    • Oiseaux diurnes mis en danger par les pales, nocturnes perturbés par la lumière

  • Le tourisme vert

    • Notre région attire des randonneurs, des familles, en quête d’une nature intacte

  • La valeur de nos maisons (moins 30% dans les environs proches)

La forêt de Taillard et le col de la Charousse doivent rester un espace de ressourcement, de nature. Nous avons la chance de posséder cette richesse unique, ne la laissons pas détruire à tout jamais !

Pollution visuelle nocturne

 

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

 

Merci!